Yvan, « archithlète » aux trois jobs

Yvan Mahé, jeune Plescopais de 32 ans, exerce trois activités : il est à la fois architecte d’intérieur, coach en athlétisme et intérimaire chez D’aucy. Et ça lui plaît !

« À la sortie du lycée, j’hésitais entre le dessin et le sport… Finalement, j’ai trouvé une formule qui allie les deux aujourd’hui. C’est un bon équilibre qui me correspond bien », se réjouit Yvan Mahé. Ce Plescopais de 32 ans n’a pas seulement la tête bien faite : il a aussi les jambes endurantes et un bon coup de crayon ! En témoignent les jolis portraits réalisés à ses rares heures perdues.

Changement de plan

Petit, cet amoureux de la nature rêvait d’être directeur de zoo… Mais à l’issue de ses études secondaires, d’abord au collège Saint-Joseph à Grand-Champ (Morbihan), puis au lycée Saint-Paul à Vannes, il change ses plans. Après une année en fac de sport à Rennes, il bifurque vers une formation pour devenir architecte d’intérieur. Il commence par une mise à niveau d’un an à la MJM de Rennes, avant d’intégrer l’Ifat (Institut de formation artistique et technique), un cursus en quatre ans, d’abord à Vannes, puis à Plescop (Morbihan) quand l’école déménage.

Le voilà diplômé en juin 2012 ! Il cherche du travail dans sa branche pendant six mois, en vain. Ayant quelques demandes émanant de son réseau personnel, il décide alors de se lancer à son compte comme auto-entrepreneur. Jouant avec ses initiales, il nomme sa boîte MY Concept. « Je travaille essentiellement pour des particuliers, dans tout le Morbihan, précise-t-il. Je donne des conseils d’aménagement et de décoration pour des constructions, des rénovations ou des extensions ». Avec un style de prédilection : « Je préfère les lignes droites aux arrondis, ça correspond à mon caractère cartésien ».

Il faut cravacher. Mais j’aime bien ce rythme-là, quand c’est speed

Yvan travaille en partenariat avec des architectes, ce qui est obligatoire pour les maisons de plus de 150 m², et avec des maîtres d’œuvre, qui peuvent faire réaliser les travaux souhaités. Suivant l’envergure du projet et les disponibilités du client, il peut s’écouler d’un à huit mois entre la première rencontre et l’aboutissement. Yvan en réalise une dizaine par an : « Depuis deux ans, ça se développe bien. Le bouche-à-oreille fait son effet ».

Intérimaire pour le groupe D’aucy…

Il en tire cependant des revenus insuffisants pour bien en vivre. Et surtout, c’est très variable : « Comme j’avais moi-même le projet de rénover ma maison, il me fallait un dossier solide pour les banques ». C’est pourquoi il s’est mis en quête d’une autre activité. Et il en a finalement trouvé deux, en 2018. Depuis près d’un an, il intervient comme intérimaire au siège du groupe D’aucy, à Theix-Noyalo (Morbihan). Il y travaille les lundi et mardi. « J’ai d’abord mis à jour leurs plans d’usines. Maintenant, je m’occupe surtout des extensions et des rénovations des magasins Gamm Vert, qui font partie du groupe ».

… et coach en athlétisme

Depuis le mois de septembre, Yvan est aussi devenu salarié au Cima (Club intercommunal morbihannais d’athlétisme) d’Auray. Ce grand sportif y est licencié depuis 22 ans et bénévole depuis douze ans : « J’ai été pris directement en CDI en temps partiel, pour 20 heures par semaine… Mais j’avais déjà fait une période d’essai de douze ans », plaisante-t-il. Le mardi et le jeudi soir, le samedi après-midi et le dimanche matin, il coache une trentaine de jeunes, en séances collectives ou individuelles. Yvan court lui-même une centaine de kilomètres par semaine et fait partie de l’équipe du Cima qui a été récemment sacrée championne de Bretagne de cross court, à Carhaix.

Résultat : certaines journées sont très chargées… Par exemple, le mardi, il termine à 17 h chez D’aucy et doit être à 17 h 30 au stade du Loch, à Auray. Yvan dépasse allègrement les 35 heures de travail hebdomadaires. « Il faut cravacher, admet-il. Mais j’aime bien ce rythme-là, quand c’est speed. Je suis souvent plus efficace quand il faut y aller sans se poser trop de questions ». Yvan n’a donc pas fini de courir dans tous les sens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *