Un technicien a-t-il été renvoyé après avoir interpellé Castaner sur les violences policières à Rouen?

Question posée par Delphin le 14/06/2019

Bonjour,

Vous nous avez posé cette question que nous avons raccourcie : «le média militant Rouen dans la rue affirme qu’un technicien de l’Armada [une célèbre manifestation maritime, ndlr] a été licencié après avoir rappelé à M. Castaner les très nombreux blessés causés par sa police. Pouvez-vous le vérifier ?». Dans une publication Facebook du vendredi 14 juin, le média en ligne explique avoir reçu le témoignage d’un technicien son qui avait rencontré Christophe Castaner, le ministre de l’Intérieur lors de sa venue à Rouen à l’occasion de la septième édition de l’Armada, le dimanche 9 juin.

 

«J’ai pris mon courage à deux mains pour l’interpeller et lui parler, je lui ai dit «une pensée pour nos éborgnés»», rapporte le témoignage, en référence aux blessés durant le mouvement des gilets jaunes. «Je me suis fait virer comme une m**** du poste que j’occupais. C’est un licenciement abusif ! Maintenant je suis fiché S, j’en suis sûr! Ce gros b***** m’a fait virer alors que je peine à gagner ma vie habituellement», peut -on lire.

Nous n’avons pas pu authentifier le témoignage publié par «Rouen dans la rue», mais Pascal Bovin, le gérant de Scorpion, l’entreprise en charge de la sonorisation de l’Armada confirme à CheckNews qu’un de ses techniciens qui travaillait à sur le site de l’événement a été renvoyé après un échange avec le ministre de l’Intérieur, dimanche. En revanche, le patron explique qu’il s’agit d’une décision de l’entreprise et non une demande du ministère. «Il a interpellé Christophe Castaner dans le cadre de ses fonctions professionnelles. Il représente mon entreprise. Il n’a pas été impoli, mais on ne peut pas mélanger le travail, avec la politique ou la religion», justifie-t-il. Il insiste aussi sur le fait qu’il ne s’agit pas d’un licenciement, puisque le technicien n’était pas salarié, mais auto-entrepreneur, d’après lui. 

Cordialement


Emma Donada

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *