Un Saint-Gaudinois bientôt au Stade de France – 14/04/2019

«C’est un rêve de gamin» confie Frédéric – Dinis, musicien rock/métal, sélectionné comme batteur pour le rockin’1000 au Stade de France.

Le Saint-Gaudinois aux longs cheveux noirs et lunettes de soleil mauve raconte comment l’idée de candidater pour le plus grand groupe de rock lui est venue : «Dans la vie, tout est un challenge» explique-t-il. Quelques jours après avoir envoyé une vidéo, d’une de ses représentations, pour l’audition, il reçoit une réponse positive des producteurs. C’est seulement deux jours plus tard qu’il l’annonce à sa famille, le temps de réaliser.

Plus habitué à être guitariste et chanteur, cette fois il se lance le défi en tant que batteur. Double challenge pour Frédéric Dinis.

En 2010, il crée Kalinka, son propre groupe. Le nom est un hommage à une petite fille assassinée par son beau-père. Ensemble, les quatre membres du groupe répètent 4 à 5 heures par semaine. Le guitariste-chanteur s’entraîne, en plus, de 5 à 6 heures seul, moment où il peut composer ses morceaux.

Auto-entrepreneur dans le bâtiment, il a toujours aimé la création. Au travail comme dans la musique, il fonctionne comme un chef d’entreprise.

Cependant, après la construction de son propre studio, le père de famille a dû lever le pied. La musique reste coûteuse. «Si cela ne tenait qu’à moi, je vendrais tout ce que j’ai pour la musique» confie le musicien.

La non-rémunération de Rockin’1000 et les frais annexes à sa charge ne sont pas des freins. «On a qu’une vie» telle est sa devise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *