Un écran publicitaire s’offre deux climatiseurs – Toute l’actualité de la Guadeloupe sur Internet

Depuis trois semaines environ, à la sortie de la zone d’activité économique (ZAE) de Colin, en face du nouveau bâtiment Le Reflet, un écran publicitaire diffuse en continue des informations pratiques sur les 18 entreprises locataires. Habitant de Grande-Savane et auto-entrepreneur installé dans la ZAE, Stéphane Scheubel, 48 ans, se dit « surpris » par la pose de ce panneau lumineux, surplombé de deux climatiseurs. « Ils tournent 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24 », déplore-t-il, s’interrogeant sur la consommation énergétique d’un tel équipement en ces temps de chasse au gaspillage. « Cet écran publicitaire est énergivore », affirme-t-il agacé, montrant au passage une flaque d’eau au pied du panneau. Père de deux fillettes, une au collège et l’autre au lycée, M. Scheubel enseigne à ses enfants de ne pas gaspiller. « Je leur apprends à éteindre la lumière lorsqu’ils quittent une pièce, souligne-t-il, et à fermer le robinet le temps de se brosser les dents. » Alors quand il a vu ces deux climatiseurs au-dessus du panneau lumineux, cet « écolo » a vu rouge.

« C’est une initiative personnelle »

Stéphane Scheubel est aussi membre de l’organisation non gouvernementale indépendante Earthforce fight squad. Celle-ci défend la biodiversité marine et le littoral et organise des opérations de nettoyage de plages et de fonds-marins. Interrogé sur la pose de ces climatiseurs, le propriétaire privé du bâtiment Le Reflet, Abner Lichan, est surpris du débat. « C’est un panneau LED, AAA, de 3 mètres sur 5, qui ne consomme quasiment rien, indique-t-il. Il est équipé de deux climatiseurs pour refroidir les composants électroniques qui se trouvent à l’intérieur du panneau. » Un seul climatiseur fonctionne, l’autre est là au cas où il tomberait en panne et que la température dépasserait les 32 degrés. Le panneau lumineux fonctionne de 6 à 23 heures, avec une luminosité, « qui décroît au fur et à mesure pour ne pas gêner le voisinage ». « Nous avons choisi un panneau qui diffuse toutes les 8 secondes le nom des 18 sociétés, poursuit le propriétaire, au lieu d’avoir 18 panneaux individuels. Je pense que c’est plus écologique et plus esthétique. »

Le Reflet a une toiture recouverte de panneaux solaires et abrite une société solaire. Les deux climatiseurs devraient bientôt être sous cache. Et d’ici quelques jours, un autre panneau lumineux du même style sera implanté dans la zone de Jarry, à Baie-Mahult.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *