Un Deux-Sévrien lance un site qui permet de payer quelqu’un pour vous remplacer à une manifestation

Vous ne pouvez pas aller au défilé du 1er mai ? A la marche pour l’océan le 8 juin ? Un site internet a une solution : il vous permet de payer quelqu’un pour aller manifester à votre place. C’est un agriculteur bio d’Azay-sur-Thouet, dans les Deux-Sèvres, qui a eu cette idée. Grégoire Laugier, 35 ans, vient de lancer Wistand. Les internautes peuvent choisir une cause déjà existante ou en proposer une. Là, ils peuvent avoir un « messager » personnalisé, moyennant 15 euros de l’heure. Ils peuvent aussi participer à un système de cagnotte. Le site récupère une commission de 20%.

« Quand on est en province comme moi et qu’on vit loin des gares et des centres mondialisés, on est victime d’une forme de discrimination dans l’accès aux manifestations », Grégoire Laugier

Grégoire Laugier raconte être parti du constat « d’une forme d’inégalité géographique dans l’accès aux manifestations. Moi, en Gâtine, c’est assez compliqué d’aller manifester surtout si ça se passe à Paris ». Et puis, « beaucoup de personnes prennent position sur les réseaux sociaux mais cette agitation numérique n’aboutit souvent à rien ».

Sur Wistand, « chaque messager représente une vraie personne. C’est transparent. Il ne peut pas y avoir de milliardaire ou une compagnie du CAC 40 qui paie pour une manifestation », assure l’agriculteur entrepreneur. Le « messager » est géolocalisé, joignable via discussion instantanée depuis l’événement. « Il peut vous envoyer des photos ou des vidéos que vous pouvez partager sur vos réseaux sociaux. Et on a des services additionnels, vous pouvez choisir des messages personnalisés pour l’imprimer sur son tee-shirt », poursuit Grégoire Laugier. Dans le respect de la loi.

« Chaque messager représente une vraie personne

Le Deux-Sévrien ne voit rien de choquant. « Il peut y avoir des messagers qui font une manifestation de droite et une de gauche la semaine suivante ». Il revendique 185 « messagers » inscrits sur son site. « Cela peut donner un revenu complémentaire à des étudiants, des auto-entrepreneurs, voire des personnes en difficultés financières. On est en contact avec des organismes qui aident les SDF à se ré-insérer ».

La manifestation n’est pas un business, Jocelyne Baussant, secrétaire FO dans les Deux-Sèvres

Jocelyne Baussant, responsable du syndicat Force Ouvrière dans les Deux-Sèvres n’en revient pas. « Ça dépasse tout entendement. On ne manifeste ou on ne fait pas grève par procuration. On est dans la conscience personnelle, ce n’est pas un commerce, pas un business »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *