Tarn : ils font construire leur maison en containers

l’essentiel
Les tenants de la tradition la construisent toujours en béton, les alternatifs choisissent le bois. Pour construire leur maison à Saint-Lieux-lès-Lavaur (Tarn), Sarah et Kévin ont acheté 5 containers maritimes. Une solution économique et écologique. Tendance donc. 

Début 2020, ils vivront dans des containers maritimes. Ils ne sont ni contraints et forcés. C’est leur choix. Kévin Lefrançois 30 ans et Sarah Dupuy 29 ans aménageront donc, dans quelques mois, dans des containers avec Ilan, leur enfant de 5 ans 1/2. «Nous étions locataires à Giroussens. Et comme beaucoup de couples de notre âge nous voulions devenir propriétaire», confie Kévin. C’est à quelques kilomètres de là, à Saint Lieux Les Lavaur qu’ils dénichent le terrain. «Par souci d’économie, je me suis dit pourquoi ne pas la faire en auto-construction ? Mais je ne suis pas du tout maçon». C’est sur Google que Kévin verra la première maison avec comme ossature des containers maritimes. «Ça a fait tilt. Ça ressemble aux Légos de mon enfance». La famille emménage fin 2018 dans un mobil-home pour être à proximité du futur chantier. 

Voisins dubitatifs

Les 5 containers d’occasion sont achetés dans la région toulousaine et acheminés à Saint Lieux. «Quand j’ai vu arriver ce convoi, j’étais dubitatif. Et puis Sarah m’a expliqué. Nous, les voisins on regarde l’évolution de la construction. Notre inquiétude du départ a laissé place à la compréhension et à la sympathie devant la volonté de ce couple», affirme Frédéric Forgues, le patron du cabaret Stiletto situé à moins de 100 mètres. Ce qui est certain c’est que dans ce petit village, le projet de Sarah et Kévin ne laisse pas indifférent. «Nous avons obtenu le permis de construire en expliquant que l’ensemble des containers seraient recouverts d’un bardage bois». 

Compétences indispensables

Pour arriver à leurs fins, Kévin a mis en parenthèse son activité d’autoentrepreneur. Métallier soudeur, ses compétences sont indispensables pour aller au bout de ce rêve un peu fou. «Si l’on peut disposer les containers comme l’on veut : côte à côte, empiler, juxtaposer, on ne peut pas faire n’importe quoi et n’importe comment». La famille et les amis sont régulièrement sollicités pour donner un coup de main. En cette fin juin, les travaux concernent l’isolation. Plomberie, électricité et aménagement intérieur des 140 m2 se feront durant l’été. Sarah rêve de fêter Noël dans la maison. Kévin douche un peu cet enthousiasme : «Nous en prendrons possession au printemps prochain». Ils vivront dans une maison qui a déjà un vécu peu ordinaire. Des containers qui ont voyagé à travers les océans, ça fait un peu rêver…même si l’on est sujet au mal de mer.

Économique et rapide

Une maison container, c’est tout simplement une maison réalisée avec des containers de transport maritime, neufs ou d’occasion. Disponibles en différentes dimensions : 40 pieds, soit 12 m de long et les containers 20 pieds, 6 m de long, ils sont d’une hauteur de 2m59 et d’une largeur de 2 m 44. Les 20 pieds proposent une superficie de 13,9 m2 habitables. Les containers sont composés à 99 % d’acier, d’une épaisseur de 5 mm, et d’un plancher en bois. Si l’apparence a priori austère d’un container maritime vous inspire peu, les lignes ultras contemporaines qu’il affiche vous séduiront peut-être, si vous ajoutez à cela son allure tendancieusement industrielle et son aspect économique et rapide.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *