Pâtissier au Candy’s à Brive et ancien candidat aux Rois du gâteau sur M6, Adrien Menez a fait de ses réseaux sociaux son meilleur CV – Brive-la-Gaillarde (19100)

Ses réseaux sociaux ont été sa meilleure vitrine. Adrien Menez est passionné de pâtisserie. Sans formation ni expérience professionnelle, il a réussi à participer à une émission culinaire et est devenu employé au Candy’s Café. Le tout, grâce aux réseaux sociaux.

Il a participé aux Rois du Gâteau sur M6

Il était voué à travailler dans le prêt-à-porter. Pendant 10 ans, Adrien Menez était merchandising à H&M. D’abord à Toulouse, sa ville natale. « J’ai commencé là-bas en 2009. Je devais configurer le magasin, la vitrine… »

Une mutation, l’a rapidement conduit à découvrir l’univers de la pâtisserie. « J’ai été muté à Nice. J’étais loin de ma famille. Alors pour m’occuper, j’ai commencé à faire des gâteaux. J’ai de suite été attiré par le sucré. »

Institution à Brive, la pâtisserie Bourbon a rouvert ses portes.

Il a commencé à se faire connaître dans son entourage. « J’apportais toujours des pâtisseries au travail. Mes collègues me demandaient souvent de faire gâteaux pour leurs enfants. »

Contacté par la production de l’émission sur Facebook

En 2012, le jeune homme se retrouve à Brive et continue de se mettre derrière les fourneaux. En même temps, il commence à dévoiler sa passion sur son compte Facebook. « J’ai reçu un message privé d’un producteur pour l’émission les Rois du gâteau sur M6, avec Cyril Lignac et Frédéric Bau. Il avait vu mes publications sur Facebook. Au final je n’ai pas eu à postuler. »

Ni une, ni deux, le voilà en route pour le casting, puis le tournage, à Paris. « J’ai présenté un entremets au citron et basilic. »

Christophe Javaud raconte son parcours jusqu’à l’ouverture d’une boulangerie avenue de Paris.

S’il n’a pas été sélectionné parmi les deux finalistes, ce n’est que le début de son histoire avec la pâtisserie.

À son retour à Brive, en février 2018, il reçoit un second message. Cette fois-ci, de la part de la boutique Candy’s Café, à Périgueux. « Ils ont vu ma page Instagram. Ils m’ont dit : “Est-ce que vous voulez changer de métier ? Nous, on marche au feeling”. Mais je ne voulais pas travailler à Périgueux, c’était trop loin. »

Il quitte le métier qu’il a exercé pendant dix ans pour sa passion

Coup du destin, c’est le Candy’s Café qui vient à lui.  « Mon bureau à H&M donnait vue sur la rue. En juin, je vois le logo du Candy’s. Je descends voir et le patron me reconnaît. Il ouvrait la boutique à Brive. Il m’a reproposé l’offre. »

De grands noms dans une pâtisserie en Corrèze.

Il se lance alors. Au début, seulement le samedi. « Je cumulais la semaine avec mon travail à H&M et le samedi là-bas. J’ai adoré l’équipe, l’ambiance et leur façon de travailler. »

En octobre, il franchit le pas, et arrête le travail qu’il a exercé pendant dix ans, pour sa passion. « Je reste libre dans mes créations. J’ai appris plein de choses. » Adrien Menez voit plus loin désormais. Il envisage de se lancer en auto-entrepreneur à côté. Et n’exclut pas le fait de se représenter à un casting d’une émission culinaire. « Pourquoi pas… »

Marjorie Ansion

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *