Livreurs, micro-entrepreneurs, indépendants: leur nombre est en forte hausse dans le Rhône

Livreur à domicile, chauffeur privé, ces emplois non-salariés sont en plein boom, selon une étude de l’Insee, dévoilée, mardi 7 mai.

Ce mouvement de croissance et de diversification des métiers non-salariés ne touche pas tous les territoires avec la même ampleur en Auvergne-Rhône-Alpes.

Ainsi, le Rhône est le département où l’emploi non-salarié a le plus augmenté, avec + 33 % entre 2008 et 2015 (11% dans l’Ain et la Loire).

Un chiffre beaucoup plus élevé que la moyenne régionale (+ 19 %). Cette hausse représente 25 000 emplois supplémentaires.

Les micro-entrepreneurs (25 400 fin 2015), portent l’essentiel de la hausse du nombre de non-salariés entre 2008 et 2015.

Cette augmentation depuis 2008 est dû notamment à la création du statut d’auto-entrepreneur. En Auvergne-Rhône-Alpes, le nombre d’emplois non salariés a augmenté de 24 % entre 2008 et 2013, soit 80 000 emplois supplémentaires.

Ce chiffre s’est stabilisé, notamment sous l’effet de la loi Pinel, qui a requalifié le régime d’auto-entrepreneur en micro-entrepreneur, fin 2014.

Le profil des non-salariés a fortement évolué. Ainsi, en 2015 les micro-entrepreneurs représentent 24 % des non-salariés contre seulement 13 % cinq ans auparavant.

Dans le Rhône, près de 27 % des non-salariés exercent une activité de services aux entreprises ou services mixtes. Ce poids est nettement plus fort que la moyenne régionale.

Une part dans l’emploi qui reste faible

C’est le cas des professionnels du conseil dans les domaines juridique, informatique, ou encore de la communication, plus présents qu’ailleurs.

Une partie d’entre eux, notamment les experts-comptables ou les avocats, exercent sous le statut de profession libérale. Ce dernier est donc surreprésenté dans le département (28 % des non-salariés contre 22,5 % en moyenne régionale).

Les micro-entrepreneurs sont également plus présents et représentent 27 % des non-salariés contre 24 % en Auvergne-Rhône-Alpes.

A noter toutefois, que malgré une hausse importante du nombre de non-salariés, le Rhône reste le département de la région où leur part dans l’emploi est la plus faible (9 %).

Les caractéristiques métropolitaines de ce territoire expliquent cette faible proportion d’indépendants.

Lexique

Non-salarié : il se caractérise par l’absence de lien de subordination juridique envers un employeur.

De plus, sa définition se limite aux cotisants à un régime social non salarié. Les dirigeants « assimilés salariés » ne font pas partie du champ.

Micro-entrepreneur : c’est la nouvelle dénomination pour celui de l’auto-entrepreneur depuis le 19 décembre 2014.

Ce régime a été mis en place par la loi de modernisation de l’économie (LME) d’août 2008.

Il s’applique depuis le 1er janvier 2009 aux personnes physiques qui créent, ou possèdent déjà, une entreprise individuelle pour exercer une activité commerciale, artisanale ou libérale (hormis certaines activités exclues), à titre principal ou complémentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *