« Les plus beaux métiers proposés aux autoentrepreneurs »

J’ai décidé de créer  mon activité sous la forme d’auto entrepreneur.   Une fiscalité de plus en plus intéressante : 0,5% du chiffre d’affaires pour les activités commerciales et 1% pour les activités de services, à partir de janvier 2019. Mais surtout, pas de relations directes avec les services des impôts. Je veux bien payer,  mais  pas  les côtoyer.

D’abord, j’ai pensé à des jobs  fabuleux  mentionnés dans la liste des activités éligibles à ce régime et publiée par le secrétariat général du gouvernement : Trapéziste, Mime, Marionnettiste, Illusionniste, Imitateur, Clown…

J’aurai trouvé mon bonheur avec ces métiers. Malheureusement, il y a une très, très forte concurrence  avec les grands politiciens qui pratiquent ces métiers  avec  brio et panache, surtout celui d’illusionniste.

J’ai aussi pensé à m’orienter  vers les  transports fluviaux, autre activité éligible ; mais sur quel fleuve marocain pourrai-je pratiquer mon activité ? Est ce que le SGG a publié le code du transport fluvial ? Et le ministère du transport, a-t-il aménagé nos cours d’eau pour favoriser l’exercice de cette activité ?

J’espère qu’il s’activera ;  je rêve de sillonner les fleuves de mon pays et de vivre sur une péniche.

Zaya Mimoun Docteur en droit public, professeur
Vacataire à l’UIR.

« Les plus beaux métiers proposés aux autoentrepreneurs » was last modified: février 3rd, 2019 by Soubha es-siari

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *