Exclusif : Un Bureau Virtuel Pour Simplifier La Vie Des Auto-Entrepreneurs




Les micro-entrepreneurs ont leur bureau virtuel |
Getty Images

Le statut d’auto-entrepreneur a dix ans. Ces micro-entrepreneurs ont leur Bureau Virtuel, lancé dès aujourd’hui par auto-entrepreneur.fr. L’outil se présente comme un guichet unique pour tout faire en ligne : créer et modifier son statut, suivre ses démarches et déclarations, éditer ses devis, et calculer sa TVA. Charles Alexandre, fondateur de la plate-forme, nous en explique son  fonctionnement.

Dix bougies soufflées début janvier. Le statut d’auto-entrepreneur (ou micro-entrepreneur) en a profité pour se faire une beauté, comme nous l’expliquions récemment. Et dix ans également pour auto-entrepreneur.fr, un portail créé pour informer sur le statut. « C’était un mauvais Wikipedia de la micro entreprise », raconte Charles Alexandre qui a lancé ce site au moment du vote de la loi et alors qu’il était encore étudiant. « Et puis nous avons ajouté la partie forum, la possibilité d’être accompagné et la dimension assurantielle. »

Aujourd’hui, le site lance un Bureau Virtuel, une sorte de guichet unique pour créer et modifier son statut, suivre ses démarches et déclarations, éditer des devis, regrouper ses documents, simuler le montant de sa TVA, son chiffre d’affaires, etc.

43% des nouvelles créations d’entreprises sont des micro-entreprises, selon un bilan de l’Insee en 2017. Et 1,3 million de personnes sont affiliées à ce statut. « Attention, les travailleurs des plates-formes comme Uber et Deliveroo ne représentent que 7% des auto-entrepreneurs en France. Ce statut rassemble des personnes très différentes : ceux qui souhaitent tester une idée avant de se lancer, ceux qui souhaitent compléter leurs revenus, ceux qui ont une passion en parallèle de leur activité salariée. » Autant de situations particulières qui nécessitent des réponses personnalisées, selon Charles Alexandre.  

 

Le site revendique 5 millions d’utilisateurs annuels et profite de ses dix années d’expérience pour co-construire un outil permettant de réduire le nombre d’interlocuteurs et « libérer du temps ». L’offre ressemble à celle de Legalstart, mais adaptée aux micro-entrepreneurs.

Pour les auto-entrepreneurs déjà inscrits sur le site, leurs données seront automatiquement transmises sur le Bureau Virtuel, dès leur souscription d’abonnement. Quant aux autres, l’idée à terme est d’aspirer leurs informations à partir de leur numéro Siret. Charles Alexandre assure la sécurisation des données collectées sur son site et leur visibilité strictement cantonnée aux utilisateurs.

Objectifs en 2019 : atteindre 10 000 abonnés sur le Bureau Virtuel et intégrer leur offre sur le site des plates-formes (Deliveroo, Uber…).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *