des sacs en cuir signés S.Lêr, fabrication 100 % maison – actu.fr

Véritable petite main, Sophie Grellier imagine des objets en cuir, noirs pour la plupart et les crées dans son atelier à domicile, à Séné (Morbihan). Un rêve devenu réalité.

Sophie Grellier fabrique de sacs en cuir à son atelier à Séné.
Sophie Grellier fabrique des sacs en cuir uniques, dans son atelier à Séné (Morbihan). (©Actu Morbihan)

De souvenir, Sophie Grellier a toujours été couturière. Depuis dans son appartement à Séné (Morbihan), elle signe ses créations en cuir d’un « S » pour Sophie et d’un « Lêr » pour cuir en breton : S.Lêr. Depuis un an, elle est auto-entrepreneur et exerce sa passion.

Que ce soit pour tapisser des fauteuils, coudre du tissu et maintenant travailler du cuir, la Sinagote Sophie Grellier ne s’est jamais détournée du métier du couturière.

L’appel du cuir

Au fil des années elle a tissé ses compétences. Du haut de ses 43 ans, elle affiche une expérience de dix années en tant que tapissière à Vannes. Actuellement elle travaille à mi-temps pour l’entreprise Chezelles à Vannes, spécialisée dans l’habillage de tables pour les professionnels.

Un poste idéal pour concrétiser son envie de travailler le cuir. Pour cela il a fallu suivre une formation de maroquinerie, apprendre à créer, restaurer et faire du sur-mesure. Mais rien n’est possible sans du matériel adapté.

L’appui du réseau Entreprendre au féminin

Grâce au réseau Entreprendre au féminin, elle a bénéficié d’un sérieux coup de pouce pour acheter ses machines, à savoir une piqueuse et une pareuse. Un investissement de 4000 €, nécessaire au travail du cuir. A cela s’ajoute le fer à fileter, pour les finitions des bords, le tampon qui lui permet d’appliquer sa marque S.Lêr sur ses créations, sans oublier la matière première : le cuir.

Mis bout à bout, il fallait une mise de départ de 10 000 €.

Galerie

Un atelier de cœur

Une fois l’atelier installé en janvier 2018, c’est parti. Sophie a usiné pendant six à sept mois ; elle a produit sans relâche. Des petits sacs noirs à frange ou pas, des pochettes, des portes-monnaies, portes-cartes, bracelets, etc. Une fois toutes ses créations sorties de la chambre de sa fille -un lieu de cœur transformé en atelier- il a fallu les vendre. 

Le nerf de la guerre, c’est la vente. Je suis une bonne technicienne, mais je ne suis pas formée à ça.

Le tout premier de l’année 2019, sac à main tout cuir, doublé cuir et tissu, 1 grande poche intérieure plus 1 petite…

Publiée par S.Lêr sur Lundi 14 janvier 2019

Filer vers ses rêves

Sophie Grellier est du genre besogneuse et à filer droit vers ses rêves. Alors direction les salons, comme le Salon des créateurs qui s’est tenu à Vannes en décembre 2018.

Sourire aux lèvres, elle y prend goût. Et puis qui de mieux pour vendre ses créations faites mains ? Prochaine étape, trouver des points de ventes dans le Morbihan. En attendant, jamais les mains dans les poches, Sophie pique, coud et respire le cuir.

Infos pratiques
S.Lêr : page Facebook
Sacs à partir de 165 €. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *