Pourquoi ouvrir un compte bancaire professionnel ?

Même lorsque cela n’est pas imposé par la loi, il est généralement recommandé d’ouvrir un compte bancaire professionnel. En effet, avoir deux comptes distincts permet de séparer les opérations financières professionnelles des opérations personnelles.

Cela évite ainsi les risques de confusion lors de la tenue de la comptabilité de l’entreprise et donc d’éventuels litiges en cas de contrôle de l’administration fiscale.

Ouvrir un compte bancaire professionnel : dans quels cas est-ce obligatoire ?

  • Entreprise individuelle (EI ou EIRL) : il n’est pas obligatoire de constituer un capital social et, de fait, il n’est pas nécessaire d’ouvrir un compte bancaire professionnel. Vous avez donc la possibilité d’utiliser votre compte bancaire personnel dans le cadre de votre activité.
  • Auto-entreprise : pour la même raison que l’entreprise individuelle, il n’est pas nécessaire d’ouvrir un compte bancaire professionnel lorsque vous avez le statut d’auto-entrepreneur. Pour autant la loi impose aux auto-entrepreneurs d’ouvrir un compte bancaire dédié à leur activité professionnelle, ce compte pouvant tout à fait être un compte bancaire pour particuliers. A noter : cette obligation risque d’être supprimée en 2019 pour les auto-entreprises qui ont un chiffre d’affaires annuel inférieur à 5 000 euros.
  • Création d’une société : dans l’hypothèse de la création d’une société (SAS, SARL, SASU, EURL…), la situation est différente. En effet, les sociétés sont dans l’obligation de constituer et de déposer un capital social à la banque avant leur immatriculation. Le compte sur lequel le capital social sera déposé doit impérativement être un compte bancaire professionnel. Pour autant, une fois la société immatriculée, il n’est pas nécessaire de conserver ce compte professionnel, même si dans les faits c’est une pratique très courante.

>> Notre service – Entrepreneurs, toutes vos formalités juridiques en ligne : plus simple, plus rapide et moins cher, pour créer une entreprise, modifier ses statuts, protéger une marque ou un logo, déposer un brevet, récupérer une facture…