âge minimum, salaire, contrat… Les règles à connaître

Trouver un job d’été pour un étudiant à l’université, au lycée et même au collège, c’est possible. Mais avant de se lancer dans le monde des adultes le temps des vacances, il est essentiel de connaître ses droits et ses devoirs.

Peut-on trouver un emploi grâce à Facebook ?

Un job d’été à partir de quel âge ?

Première règle : il est impossible de travailler avant 14 ans. Jusqu’à 16 ans, il n’est permis d’exercer un emploi que durant les vacances scolaires. Une autorisation parentale ainsi qu’une demande de l’employeur auprès de l’inspection du travail sont alors nécessaires. Et il n’est possible de travailler que la moitié des vacances d’été.

Restauration, cueillette, baby-sitting, service à la personne, animation… Sur le papier, tous les métiers peuvent être exercés. Toutefois, les exceptions sont nombreuses : interdiction de travailler de nuit (entre 22 heures et 6 heures du matin), les jours fériés ou derrière un bar pour les mineurs, par exemple. De même, les activités jugées dangereuses sont proscrites.

5 podcasts à écouter sur la vie au travail

Quel salaire pour un job estival ?

Si la rémunération légale de base à partir de 18 ans est le Smic (1521 euros bruts en 2019), cette limite tombe à 90% du Smic entre 17 ans et 18 ans et à 80% entre 14 ans et 16 ans. La durée de travail est également bornée : 35 heures par semaine et 7 heures par jour maximum pour les 14-15 ans, 35 heures et 8 heures par jour maximum pour les 16-17 ans, puis 10 heures par jour et 48 heures par semaine maximum à partir de 18 ans. Deux jours de repos hebdomadaires obligatoires, dont le dimanche, sont prévus jusqu’à 18 ans, et un jour au-delà.

« The Job » : Pôle Emploi s’inspire de The Voice pour faire passer des entretiens et provoque l’indignation

Quel contrat de travail ?

Evidemment, des contrats viennent encadrer le travail des jeunes. Il s’agit pour la plupart de contrats à durée déterminée (CDD), mais les embauches se font également sous couvert du statut d’auto-entrepreneur, notamment pour les livreurs. A noter que, par exemple, McDonalds propose également des contrats à durée indéterminée (CDI), mais pour une raison simple : ne pas avoir à payer la prime de précarité due en cas de CDD à la fin du contrat. Cette gratification de 10% n’est d’ailleurs pas versée aux travailleurs de moins de 16 ans. Seules les indemnités de congés payés (10% également) sont données en fin de contrat, qu’il est possible de résilier dans des conditions normales, avant la fin de la période d’essai.

Impôts sur le revenu 2019 : comment faire sa déclaration en ligne ?

Les revenus sont-ils imposables ?

Les revenus issus d’un job d’été ou plus généralement d’un travail étudiant ne sont pas imposables dans la limite de trois Smic, soit environ 4563 euros brut. Il faut avoir 25 ans au maximum au 1er janvier de l’année d’imposition pour profiter de cet avantage fiscal.

Cet article a été publié dans Télé-Loisirs n° 1733.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *